procida | maisons de vacances | residences | hotels |
procida home procida sitemap procida italiano procida english procida deutsch procida francais
Rechercher parmi nos offres
type
Nombre de nuits
de
 
 

Le centre historique de Procida: La Terra Murata

Sur le promontoire le plus haut de l’île dominant à 90 mètres d’altitude se trouve le noyau historique de Procida, l’ancien cœur de l’île, le centre habité le plus antique et l’unique refuge sûr pour les iliens pendant des siècles d’incertitude politique – la Terra Murata. En effet, la Terra Murata, même si elle a toujours été un centre habité, apparait comme une véritable forteresse, construite dans le simple but défensif. D’un côté protégée par les falaises à pic sur la mer, de l’autre par des murs fortifiés (d’où le nom de « Terra Murata » - terre entourée de murs) elle semble pour le visiteur être un endroit impénétrable.


Mais non seulement les murs, qui en réalité ont été érigés seulement au 16ème siècle, le bourg entier avait été construit de manière défensive pour protéger les habitants des nombreuses invasions, de celles des barbares du début du moyen âge aux pillages des sarrasins qui se succéderont. En fait, avant la construction des murailles, les habitations elles-mêmes faisaient fonction de bouclier : elles étaient construites les unes contre les autres sans laisser d’espaces, et presque sans aucune ouverture vers l’extérieur. Encore aujourd’hui, le côté extérieur de la Terra Murata laisse le spectateur avec une impression rebutante voire hostile.

Une fois dépassées la montée et les deux majestueuses portes d’entrée, la Terra Murata récompense la fatigue avec son atmosphère médiévale, ses ruelles très étroites et ses petites maisons populaires typiques, au souffle d’une brise souvent présente pendant les mois chauds, et naturellement avec une vue extraordinaire sur tout le Golfe de Naples. De l’extérieur, une citadelle fortifiée, de l’intérieur elle a un tout autre aspect : les habitations ont de nombreuses ouvertures, des balcons, des terrasses, des escaliers extérieurs, les arcs et les façades continuent d’être restaurées avec les couleurs pastel typiques, comme dans les autres quartiers de l’île. L’édifice dominant la Terra Murata est le « Palazzo d’Avalos », construit au 16ème siècle à l’intérieur des murailles par la famille D’Avalos, gouverneurs de l’île jusqu’à la fin du 18ème siècle. En 1830 l’édifice fut transformé en prison pour être définitivement fermé en 1988. Actuellement le château des Avalos ne peut s’admirer que de l’extérieur.

L’Abbaye Saint Michel Archange était le noyau religieux et culturel de l’île, une fondation bénédictine qui remonte au 11ème siècle, détruite puis reconstruite dans les siècles suivants. L’actuelle architecture date du 16ème siècle. A l’intérieur de l’Abbaye, on peut admirer les autels, les peintures et les statues, alors que les étages inférieurs contiennent le musée avec un ossuaire et une bibliothèque dotée de 8000 livres et manuscrits antiques. Pour éviter la montée difficile vers la Terra Murata sans renoncer au spectacle, il suffit de prendre l’autobus de la ligne C2 qui part toutes les 40 minutes de la Marina Grande (derrière l’église sur la grande place) pour rejoindre la « Piazza della Armi ».Il est également intéressant de suivre les explications sur l’histoire et les traditions de la Terra Murata par les guides expérimentés de l’Association Millenium présents à l’Abbaye Saint-Michel.

Casale vascello
Casale Vascello est une grande cour entourée de maisons hautes et rangées, un exemple unique de l’architecture résidentielle et fortifiée. Le Casale remonte au 15ème siècle et est un des premiers lieux d’habitation en dehors de la citadelle de Terra Murata. On y accède uniquement par des passages étroits, l’un d’entre eux se trouve Via Principessa Margherita en venant de la Piazza dei Martiri. A l’intérieur on peut admirer encore une fois l’architecture procidienne avec ses logements, ses escaliers extérieurs et ses arcades entourant la cour commune.



 
traghettilines