procida | maisons de vacances | residences | hotels |
procida home procida sitemap procida italiano procida english procida deutsch procida francais
 
 

L’architecture et un itinéraire typique

Les lieux les plus suggestifs pour leur architecture sont la Marina Grande, l’antique bourg de Terra Murata, le village de pêcheurs de Marina Corricella et le port de la Marina Chiaiolella.

Ici on découvre les particularités de l’architecture traditionnelle : les arcs, les escaliers extérieurs, les balcons, les couleurs pastel et surtout le « vefio », l’ouverture typique en arc de cercle.

A Marina Grande (aussi appelée Sancio Cattolico) et à Marina Corricella, les maisons de deux ou trois étages s’alignent en rang le long de la mer. L’élément distinctif est la couleur : les constructions sont généralement peintes avec des tonalités pastel bien définies, de manière à ce que deux maisons voisines puissent difficilement avoir des couleurs similaires. Selon la tradition, cette particularité venait du souhait des pêcheurs et marins voulant pouvoir reconnaitre leur maison depuis la mer.

En continuant vers la Place des Martyrs, s’entrecroisent les « Casali », habitations caractéristiques à plusieurs étages regroupées autour d’une large cour intérieure. Ce furent les premières habitations en dehors de la muraille fortifiée et protectrice de Terra Murata, qui remontent au XVIe siècle. Depuis la Place des Martyrs, en continuant la montée dans le prolongement de la via Principe Humberto, on rejoint alors le bourg de Terra Murata, la partie la plus ancienne et plus haute de l’île, qui pendant des siècles a garanti la sécurité aux habitants pendant les incursions des pirates.

Se dressent ici des imposantes constructions, l’ancienne prison, abandonnée au temps, ainsi que l’ancien château médiéval des Avalos. Dans un angle reculé, se cache l’entrée de l’Abbaye Saint-Michel, dédiée au saint patron de l’île, qui fut édifiée par les bénédictins vers l’an mille.
 



 
traghettilines