procida | maisons de vacances | residences | hotels |
procida home procida sitemap procida italiano procida english procida deutsch procida francais
 
 

L' île e son histoire

Les premières installations remontent à l'époque mycénienne (XVII-XVe siècles avant J.C.), puis grecques (VIII-VIIe siècles avant J.C.) et romaines (IV-IIIe siècles avant J.C.).
Ensuite, partageant le destin de toutes les îles et localités côtières, Procida devient la proie des incursions barbares, avec les Goths et les Vandales, puis au moyen-âge avec les Sarrasins. Pour la population, il n'y avait pas de repaire plus sûr que le bourg de Terra Murata qui domine toujours l'île.

Le destin de Procida est bien entendu très lié à celui de Naples, les seigneurs de l'île changent selon les changements de dynastie au pouvoir dans la capitale napolitaine : les Normands (sous lesquels vers la fin du XIIe siècle, l'île devint féodale et le restera jusqu'en 1744), les Souabes, les Aragonais, la Couronne Espagnole, les Habsbourg d'Autriche, les Bourbons. Au XIXe siècle, après l'unité italienne, commence la période la plus resplendissante et prospère de Procida, qui devint alors une véritable capitale du trafic maritime.

Sont inaugurés en 1868 le nouveau port et en 1875 le chantier naval. L'Institut Nautique est fondé et obtint une renommée nationale en formant alors – et continue encore à former – des armateurs et des commandants de navires. En 1885, la Marina de la petite île de Procida était devenue le quatrième port du pays pour le nombre de ses navires. Encore aujourd'hui, Procida, bien plus que les deux autres iles du Golfe, est le foyer de nombreux marins et pêcheurs



 
traghettilines